Ensemble Tryâm

Ensemble Tryâm

Audrey MARCHAL soprano
Marie-Emilie GAUFFRE traverso
Tania DOGVAL clavecin


BACH a souvent associé la flûte à la voix de soprano : certains de ses plus beaux airs sont dédiés à ces deux partenaires, leur donnant souvent une tonalité de douce introspection. On pense ainsi à ceux de la Passion selon Saint-Matthieu  ou de l’Oratorio de Pâques. C’est cette même couleur qu’il utilise pour exprimer la douleur du départ de l’être aimé dans sa cantate Non sa che sia dolore, l’une des deux seules qu’il ait composée sur un texte en italien. Mais ce programme  montre d’autres facettes de cette association : la célèbre Cantate du café met en scène une jeune fille espiègle et une flûte papillonnante. On pense souvent que cette oeuvre a été composée pour être jouée dans le cercle familial, où sa  seconde épouse Anna Magdalena pouvait chanter – ce qui était alors impossible pour les femmes en public.

Concerts donnés par cet artiste