Eglise du Gesu

290 places

Eglise du Gesu

22 bis rue des fleurs


L'église du Gésu tient son nom des Jésuites (la Compagnie de Jésus) qui sont à l'origine de sa construction. Le nom Gésu (Jésus en italien) la relie aussi au mot « Jésuite » en italien (Gesuiti) et à la première église construite pour les Jésuites à Rome, l'Ecclesia del Gesu.

Lorsque les congrégations religieuses reviennent en France à la Restauration, une fois les tourmentes révolutionnaires passées, la Compagnie de Jésus s'installe à Toulouse en 1830.

Les jésuites achètent en 1853 un hôtel particulier, ancienne Sénéchaussée. Ils rasent le bâtiment, ainsi que les vestiges du rempart gallo-romain de Toulouse afin d'y installer une église et un noviciat.

L'église est construite entre 1854 et 1861 par l’architecte Henri Bach dans un style néo-gothique. La décoration a été peinte à la cire par Auguste Bach, frère de l’architecte et jésuite lui-même, entre 1859 et 1869. Le culte du Sacré-Cœur de Jésus, ainsi que les personnalités marquantes de la Compagnie de Jésus, forment l'essentiel des thèmes de ces décorations.

Les vitraux, de 1866, sont l’œuvre de Louis-Victor Gesta. Les cartons des vitraux sont dus à Bernard Bénézet. Les vitraux ont été financés par les familles fortunées de Toulouse comme la famille de Solages, la famille de Sambucy ou le peintre Eugène de Malbos.

Le grand orgue est classé monument historique depuis le 24 février 1977. Il a été érigé par Aristide Cavaillé-Coll en 1864. Le buffet néo-gothique renferme un orgue de vingt-quatre jeux pour deux claviers manuels et un pédalier.

Concerts donnés dans ce lieu