10ème édition

LE 10EME ANNIVERSAIRE DE PASSE TON BACH D'ABORD AURA LIEU LES 1er, 2 ET 3 JUIN 2018


10ème édition : PASSION !

Du 2 au 4 juin 2017

La création en 2008 de Passe ton Bach d'abord, c'était le pari fou de faire jouer la musique de Jean-Sébastien Bach partout dans Toulouse et par toutes sortes d’artistes, quel que soit leur univers musical. Dès la première édition, le Festival a trouvé son public et n'a cessé, depuis, de se développer.
C'est pour fêter ce bel anniversaire et cette réussite incontestable que l’édition 2017 s'est placée sous le signe de la Passion : la passion amoureuse de Jean-Sébastien Bach pour sa première épouse Maria-Magdalena, tout autant que la passion dévorante exprimée par la bien nommée sonate « Appassionata » de Beethoven.
Le week-end a culminé avec la Passion selon Saint-Matthieu de Bach, chef-d’oeuvre absolu de la musique sacrée et premier concert du Festival à la Halle aux Grains, temple de la musique à Toulouse !

Enfin, merci, merci, merci à tous!

Merci aux musiciens qui font ce festival, merci aux bénévoles sans lesquels rien ne serait possible, merci à la régie qui a été partout à la fois pendant trois jours, merci à tous nos lieux partenaires pour leur accueil, et merci à vous d'être venus si nombreux braver les éléments pour ces trois jours de PASSION !


La Presse parle de Passe ton Bach 2017

Johann Sebastian (pour reprendre la version originale de son prénom) a une fois encore animé le centre névralgique de la Ville rose selon la formule mise au point par Michel Brun et son Ensemble Baroque de Toulouse, toujours à l’initiative pour populariser un répertoire ouvert sur le monde. En ces temps troublés par les divisions, les violences et la barbarie, quel bonheur de vivre la ferveur d’un tel souffle rassembleur ! (Serge Chauzy, classictoulouse.com)

Ce n’était d’ailleurs pas l’unique Passion à retentir dans la Halle cette année, mais bien la seule à s’imposer sans l’ombre d’un doute, à la fois par la monumentalité de l’œuvre et par la prestation. Il faut bien dire que sur un tel écho, Michel Brun n’a rien à envier à Marc Minkowski, et l’Ensemble Baroque de Toulouse ne souffre pas la comparaison avec les Musiciens du Louvre ! (Arnaud Saura-Ziegelmeyer, Bachtrack)

Retrouvez l'integralité des articles de presse et des critiques sur cette 10è édition du Festival aux liens suivants: